Page en chargement, merci de bien vouloir patienter

Chargement...

Face ventrale de la cuisse - Trigone fémoral

image ampoule pour afficher les régionsimage main pour afficher la partie du corps

Repérer l'anatomie de surface :

  • épine iliaque antéro-supérieure (1),
  • pubis (2),
  • tubérosité tibiale antérieure (3).

Tracer les lignes d'incision :

  • 1 oblique : épine iliaque antéro-supérieure – symphyse pubienne,
  • 1 longitudinale : médiane (milieu du ligament inguinal – tubérosité tibiale antérieure),
  • 1 transversale au niveau de la tubérosité tibiale antérieure.

Récliner la peau et le tissu sous-cutané.

Disséquer dans le tissu cellulo-graisseux :

Observer le fascia lata recouvrant les muscles de la loge antérieure de la cuisse et prenant le nom de fascia cribriformis au niveau du trigone fémoral.

Sur cette dissection, la veine grande saphène (1) est bien visible et reçoit des veines abdominales et les veines pudendales externes.

Observer les limites superficielles du trigone fémoral :

Concentrons nous sur le trigone fémoral

Observer ses limites superficielles :

 Récliner latéralement le muscle sartorius (1) et étudier les limites profondes du trigone fémoral:

Identifier son contenu vasculo-nerveux :

Inciser le fascia lata (1) sur la ligne médiane et observer  :

Pour observer les muscles de la loge ventrale de la cuisse, récliner le fascia lata.

Identifier et individualiser les muscles de la loge ventrale de la cuisse tout en préservant leur paquet vasculo-nerveux, de latéral en médial :

Observer le muscle tenseur du fascia lata (5) (latéral à l'insertion proximale du muscle sartorius (4) et le tractus ilio-tibial qui lui fait suite latéralement.

Récliner médialement les muscles droit fémoral (1) et sartorius (2)  pour mettre en évidence le muscle vaste intermédiaire (3).

Canal des adducteurs:

Disséquer dorsalement au muscle sartorius (1) le canal des adducteurs qui prolonge distalement le trigone fémoral.

Y individualiser :

Mettre le membre inférieur en rotation latérale et récliner le paquet vasculo-nerveux afin de mieux exposer la loge médiale de la cuisse.

Individualiser les muscles superficiels de la loge médiale de la cuisse, visibles médialement au m. sartorius (2), de latéral en médial :

Récliner le m. long adducteur (1) latéralement pour individualiser :