Face dorsale du thorax

Les régions
Cliquez ici

Repérer les reliefs osseux :

  • L’ensemble des processus épineux (1),
  • Crête iliaque (2). 

Tracer les lignes d’incisions : 

  • Horizontale, au niveau de la partie haute de la nuque,
  • Oblique, de la partie basse de la nuque jusqu’au niveau du ⅓ supérieur du bras,
  • Horizontale, de l’EIPI jusqu’au sacrum,
  • Médiane, commençant au niveau de l’os occipital, longeant les processus épineux jusqu'au sacrum.

Récliner la peau et le tissu cellulo-adipeux sous cutané ainsi que les fascias. 

Observer les muscles du dos du groupe superficiel :

Autres :

  • Le faisceau postérieur du muscle deltoïde (5),
  • La scapula (6),
  • Le chef long du muscle triceps brachial (7),
  • Le muscle grand rond (8),
  • Le muscle oblique externe (9),
  • L’aponévrose du muscle moyen glutéal (10),
  • La partie supérieure du muscle grand glutéal (11).

Sectionner le muscle trapèze au niveau de ses insertions occipitale, nuchale, et médiane puis le récliner afin de mettre en évidence : 

Observer l’épine de la scapula (6).

Inciser le muscle grand dorsal au niveau de son insertion médiane, le récliner et observer le muscle dentelé postéro-inférieur (3).

Sectionner les muscles petit et grand rhomboïde au niveau de leurs insertions épineuses, les recliner afin de mettre en évidence le muscle dentelé postéro-supérieur (1).

Le muscle dentelé postéro-supérieur (1) constitue avec le muscle dentelé postéro-inférieur (2) le groupe intermédiaire des muscles du dos.

Inciser les muscles dentelé postéro-supérieur et inférieur puis les récliner pour accéder aux muscles du groupe profond, en commençant par les muscles érecteurs du rachis :

  • Le muscle longissimus du thorax (1),
  • Le muscle ilio-costal du thorax (2),
  • Le muscle ilio-costal des lombes (3).

Observer les muscles du cou : 

  • Le muscle splénius du cou (4), 
  • Le muscle longissimus du cou (5).

Réséquer le muscle splénius du cou pour observer les muscles semi-épineux du cou (1).

Exciser les muscles ilio-costal en sectionnant leurs insertions épineuses, sacrales et costales.

Réséquer les muscles longissimus en sectionnant leurs insertions transverses et costales. 

Observer :

  • Les muscles semi-épineux du thorax (2),
  • Le muscle épineux du thorax (4),
  • Le muscle multifide (5),
  • Le relief osseux de la crête iliaque (6),  
  • Les tendons du muscle ilio-costal (3), à gauche, insérés à la partie inférieure des côtes.

Disséquer les muscles semi-épineux du cou et du thorax et les muscles épineux du thorax afin de mettre en évidence les muscles rotateurs du thorax (1).

Observer, de médial en latéral : 

  • Le ligament inter-transversaire (2), qui unis les processus transverses adjacent le long du rachis, 
  • Le muscle élévateur des côtes (3), 
  • Le muscle intercostaux externe (4).

Disséquer les muscles rotateurs et multifide afin de révéler l’ensemble des processus épineux (1), reliés par les ligaments inter-épineux et supra-épineux (2), ainsi que les processus transverses (3). Ces ligaments sont également retrouvés au niveau du sacrum (4). 

Réaliser une laminectomie thoracique à l’aide des pinces gouge et Kerrison. Celle-ci à été étendue au niveau lombaire et sacrale dans le but de révéler l’anatomie de la queue-de-cheval. 

Observer le sac dural (1) de la moelle épinière duquel partent les nerfs spinaux (2). Chaque nerf quitte le canal vertébral entre les pédicules de deux vertèbres successives en passant par un foramen de conjugaison (non visible ici).

Noter la présence de ganglions des racines dorsales entourés par la gaine nerveuse spinale (3).

Exposer la moelle épinière (1) et la queue-de-cheval (6) en excisant la dure mère spinale (2). 

Observer :

  • La moelle épinière (1),
  • La racine dorsale des nerfs spinaux (3), 
  • La pie mère accompagnée de vaisseaux sanguins (4), 
  • Le cône médullaire (5),
  • La queue-de-cheval (6), identifier les vaisseaux radiculaires des racines lombo-sacrales (7) et le filum terminale (8).

Noter le décalage entre le niveau de naissance et d’émergence de racines nerveuses, progressif des niveaux thoraciques à sacrés.  

 

Exciser la moelle épinière, les racines nerveuses ainsi que la dure-mère résiduelle, laissant apparaître le ligament longitudinal postérieur (1). 



Continuer la dissection de la région thoracique (1), en retirant les corps vertébraux à l’aide d’un fraisage (moteur pneumatique ou électrique) puis de pinces gouge et Kerrison. 

Observer les veines (2) appartenant au plexus veineux vertébral externe antérieur. 

 

Sectionner verticalement les côtes avec le costotome pour retirer le plastron costal.

Observer :

  • La scissure oblique (2) séparant le poumon gauche en lobes supérieur (1) et inférieur (3) le tout reposant sur la coupole gauche du muscle diaphragme (4).
  • La plèvre pariétale (5), tapissant l’intérieur de la paroi thoracique, et la plèvre viscérale (6) qui recouvre et adhère à la surface des poumons. 

Disséquer :

  • L’artère aorte (2) et ses branches : les artères intercostales postérieures (4), 
  • La crosse de la veine azygos (1), la veine azygos (5) et ses branches : veines intercostales postérieures (3) puis la veine hémi-azygos (6).

Observer le pilier diaphragmatique droit (7) et son homologue gauche, plus court.

Sectionner et récliner le système azygos (1), pour exposer :

  • La trachée (2),
  • L’oesophage (3), croisant le bord droit de l’aorte (5) par son bord gauche puis se terminant au niveau du diaphragme par son hiatus (6), 
  • Le nerf vague droit (4) et ses rameaux pulmonaires.

Sectionner et récliner l’aorte et l'œsophage. 

Observer :  

  • Le nerf vague gauche (1),
  • L’artère pulmonaire gauche (2), issue du tronc pulmonaire, située  en dessous de la crosse aortique,
  • La paroi postérieure de la trachée, composée de la membrane trachéale et dépourvue de cartilage. Elle se sépare en bronches principales gauche (3) et droite, elle-même divisée en bronche lobaire supérieure droite (4) et bronche lobaire inférieure droite (5). 
  • Les 4 veines pulmonaires : veines pulmonaires supérieures et inférieures droites et gauches, veines pulmonaires (6 à 9),
  • Le péricarde fibreux (10),
  • La veine cave inférieure (11) traversant le diaphragme au niveau de son hiatus diaphragmatique. 

Ce projet est financé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) - Région Centre-Val-deLoire. Il bénéficie du soutien du Groupe InterRégional de Pédagogie Innovante des Hopitaux Universitaires du Grand Ouest (GIRPI HUGO)

© Anthropotomia - Mentions Légales

Nombre de vues de cette page : 58 - nombre de visiteurs : 10