Nerf radial

Origine : branche terminale du faisceau dorsal du plexus brachial (C5 à T1)

Trajet :

- dans la région axillaire : quitte le creux axillaire par l'espace axillaire profond, entre le long chef du muscle triceps brachial medialement, l'humérus latéralement, les tendons des muscles grand rond et grand dorsal en haut
- dans la région dorsale du bras : chemine avec les vaisseaux brachiaux profonds à la face dorsale de la diaphyse humérale, entre les insertions des chefs vastes médial et latéral du muscle triceps brachial, puis perfore le septum intermusculaire brachial latéral
- dans le sillon bicipital latéral : entre les muscles brachio-radial et brachial
Terminaison : au niveau de l'interligne articulaire du coude en branches :

- Superficielle, sensitive, suit la face profonde du muscle brachioradial, accompagnée de l'artère radiale, se termine en branches sentitives pour la main (cf schéma)
- Profonde, essentiellement motrice, traverse le muscle supinateur puis se divise en branches terminales pour les muscles de la loge dorsale de l'avant bras
Fonction :
- Motricité des muscles des loges dorsales du bras et de l’avant-bras (extension)
- Sensibilité de la région dorsale du bras et de l’avant-bras, face latérale du bras et face dorso-latérale de la main (cf schéma: )
Testing : pouce en l’air (extension du pouce), réflexe tricipital (C7)

Pathologie : une lésion du nerf radial peut survenir lors d’une fracture de la diaphyse humérale. Il existe alors un défaut d’extension du poignet (main « en col de cygne ») et un déficit sensitif du territoire du nerf distal à la lésion.

Imprimer

    • 01
    • 01LE
    011 01LE2

    Repérer l'anatomie de surface :
    - Le relief du muscle brachioradial (1)
    - Les muscles épicondyliens médiaux (2)
    - Le tendon du muscle biceps brachial (3)
    - La veine médiane céphalique (4), branche terminale latérale de la veine antébrachiale
    Lignes d'incision :
    - 1 longitudinale : médiane du pli du coude.
    - 2 transversales : 5 cm proximalement et distalement du pli du coude
    • 02
    • 02LE
    021 02LE2

    Chercher et disséquer dans le tissu cellulaire sous-cutané les vaisseaux et nerfs superficiels de la partie proximale de l'avant-bras:
    - Lateralement : Le nerf cutané latéral de l’avant-bras (4), branche terminale du nerf musculo-cutané, qui accompagne la veine céphalique (1) à l'avant bras
    - Médialement : le nerf cutané médial de l'avant-bras (3), branche du faisceau médial du plexus brachial , satellite de la veine basilique (6)
    - Ventralement : la veine antébrachiale (2)

    Observez la formation du « M veineux » du pli du coude qui est très variable:
    - la veine médiane basilique (7) anatomose des veine antébrachiale (2) et veine basilique (6)
    - la veine médiane céphalique (5) anastomose des veines veine antébrachiale (2) et céphalique (1).

    Repérez les sillons bicipitaux
    - médial : entre les tendons des muscles muscle biceps brachial (8), et épicondyliens médiaux (9)
    - latéral : entre tendons des muscle biceps brachial (8) et muscle brachioradial (10).

    Veine basilique

    Origine : à la face dorsale de l'auriculaire, elle draine le réseau dorsal de la main

    Trajet :

    - au poignet : elle est dorsale
    - à l'avant bras : contourne son bord médial puis chemine à sa face ventrale, superficielle au muscle fléchisseur ulnaire du carpe. Elle est accompagnée du nerf cutané médial de l'avant bras et le rameau cutané du nerf ulnaire
    - à la fosse cubitale : suit le sillon bicipital médial
    - au bras : perfore le fascia brachial à son tiers moyen et chemine le long de la face médiale du muscle biceps brachial
    Terminaison : au tiers proximal du bras, dans la veine brachiale médiale

    Veine antébrachiale

    Origine : à la face palmaire du poignet, elle draine le réseau veineux palmaire

    Trajet : chemine à la face ventrale de l'avant bras, entre les muscles épicondyliens médiaux et latéraux

    Terminaison : dans la fosse cubitale, en veines médianes céphalique et basilique qui s'abouchent dans les veines céphalique et basilique

    Remarque : la veine médiane basilique s'anastomose avec la veine brachiale médiane par la veine médiane du coude

    Nerf cutané médial de l'avant bras

    Origine : branche du faisceau médial du plexus brachial.

    Trajet : chemine en avant de la veine axillaire puis au bord médial de l’artère brachiale et enfin médialement à la veine basilique

    Terminaison : proximalement à l'épicondyle médial, en rameaux antérieur et ulnaire

    Fonction : sensibilité du bord médial de l'avant-bras (cf schéma: )

    Clinique

    Il faut éviter de ponctionner la veine basilique du fait de la proximité du nerf cutané médial de l’avant-bras, du nerf médian et de l’artère brachiale.

    Clinique

    La veine céphalique est ponctionnée lors des prises de sang au niveau du coude.

    • 03
    • 03LE
    031 03LE2

    Inciser le fascia profond sur le muscle biceps brachial (1).

    Explorer le sillon bicipital médial entre les muscle biceps brachial (1) et Les muscles épicondyliens médiaux (2) :
    - Disséquer l’artère brachiale (3), ici réclinée médialement, les veines brachiales (4), et le nerf médian (5), médial à l’artère brachiale, puis à l'artère brachiale.
    - Observer la division de l’artère brachiale (3) en artères radiale latéralement et ulnaire médialement (non visibles sur cette photo).
    Explorer ensuite le sillon bicipital latéral, entre muscles muscle brachial (1) et muscle brachioradial (6):
    - le nerf musculo-cutané (7) apparait entre les muscles biceps brachial (1) et brachial (8), devient superficiel pour devenir sa branche terminale, sensitive, le nerf cutané latéral de l’avant bras.

    Clinique

    Vous pouvez palper le pouls brachial médialement au tendon bicipital.

    • 04
    • 04LE
    041 04LE2

    Récliner, afin de dégager la gouttière bicipitale latérale :
    - Médialement : le muscle biceps brachial (1) et le nerf musculo-cutané (6)
    - Latéralement : le muscle brachioradial (2)
    Disséquer le nerf radial (3) qui chemine entre le muscle brachio-radial (2) qu’il innerve, et le muscle biceps brachial (1). Repérer sa division en branches superficielle (4) à la face profonde du muscle brachio-radial, et profonde (5).

    Muscle biceps brachial

    Insertion proximale :

    - Chef long : tubercule supra-glénoidal de la scapula; son tendon chemine au dessus de l’articulation scapulo-humérale puis dans le sillon intertuberculaire
    - Chef court : processus coracoïde de la scapula
    Ventre : réunion des deux chefs au tiers moyen du bras

    Insertion distale : face dorsale de la tubérosité du radius

    Innervation : nerf musculo-cutané
    Fonction : fléchisseur de l'avant-bras et supinateur
    Testing : Palm up test, réflexe bicipital (C5)C6

    Nerf radial

    Origine : branche terminale du faisceau dorsal du plexus brachial (C5 à T1)

    Trajet :

    - dans la région axillaire : quitte le creux axillaire par l'espace axillaire profond, entre le long chef du muscle triceps brachial medialement, l'humérus latéralement, les tendons des muscles grand rond et grand dorsal en haut
    - dans la région dorsale du bras : chemine avec les vaisseaux brachiaux profonds à la face dorsale de la diaphyse humérale, entre les insertions des chefs vastes médial et latéral du muscle triceps brachial, puis perfore le septum intermusculaire brachial latéral
    - dans le sillon bicipital latéral : entre les muscles brachio-radial et brachial
    Terminaison : au niveau de l'interligne articulaire du coude en branches :

    - Superficielle, sensitive, suit la face profonde du muscle brachioradial, accompagnée de l'artère radiale, se termine en branches sentitives pour la main (cf schéma)
    - Profonde, essentiellement motrice, traverse le muscle supinateur puis se divise en branches terminales pour les muscles de la loge dorsale de l'avant bras
    Fonction :
    - Motricité des muscles des loges dorsales du bras et de l’avant-bras (extension)
    - Sensibilité de la région dorsale du bras et de l’avant-bras, face latérale du bras et face dorso-latérale de la main (cf schéma: )
    Testing : pouce en l’air (extension du pouce), réflexe tricipital (C7)

    Pathologie : une lésion du nerf radial peut survenir lors d’une fracture de la diaphyse humérale. Il existe alors un défaut d’extension du poignet (main « en col de cygne ») et un déficit sensitif du territoire du nerf distal à la lésion.

    Nerf musculo-cutané

    Origine : branche terminale du faisceau latéral du plexus brachial (C5C6)

    Trajet :

    - au bras : perfore le muscle coraco-brachial, chemine entre les muscles biceps brachial et brachial, puis entre muscles brachio-radial et biceps
    - dans le sillon bicipital latéral : traverse le fascia brachial au bord latéral du tendon du muscle biceps brachial
    Terminaison : en nerf cutané latéral de l'avant bras qui se divise en branches antérieure et postérieure

    Fonction :
    - flexion et supination de l'avant bras
    - sensibilité de la peau de la région latérale de l'avant bras (cf schéma: )
    Testing : flexion du coude


  • Clinique

    L’épicondylite latérale est une douleur au niveau de l’insertion des extenseurs de l’avant-bras, plus fréquente chez les joueurs de tennis.

    L’épicondylite médiale est une douleur au niveau de l’insertion des fléchisseurs de l’avant-bras, plus fréquente chez les joueurs de golf.