Le nerf fémoral

Origine : plexus lombal (L2, L3, L4)

Trajet :

- dans la fosse iliaque : chemine sous le fascia iliaque, dans le sillon entre muscles iliaque et grand psoas
- sous le ligament inguinal : chemine dans la lacune musculaire (latérale), séparé de l’artère fémorale par la bandelette ilio-pectinée
- dans le trigone fémoral : se divise en une dizaine de branches
Branches terminales :
- musculaires : pour les muscles sartorius, quadriceps fémoral, pectiné et long adducteur
- nerfs cutanés : antérieur et cutané médial de la cuisse
- nerfs saphène et saphène accessoire
(Cf. schéma : )

 

Imprimer

    • 01
    • 01Le
    011 01Le2

    Repérer l'anatomie de surface :
    - L’épine iliaque antéro-supérieure (1)
    - Le pubis (2)
    Tracer les lignes d’incision :
    - 1 oblique : épine iliaque antéro-supérieure – épine du pubis
    - 1 longitudinale : médiane (milieu du ligament inguinal – milieu de la cuisse)
    N’oubliez pas de cliquer sur les !
    • 02
    • 02Le
    021 02Le2

    Récliner la peau de chaque côté.

    Disséquer dans le tissu sous cutané cellulo-graisseux la veine grande saphène (1) qui reçoit des veines abdominales et les veines pudendales externes.

    Enlever le tissu cellulo-graisseux sous-cutané.

    Observer les limites superficielles du trigone fémoral :
    - proximalement : ligament inguinal (2)
    - latéralement : muscle sartorius (3)
    - médialement : muscle long adducteur (non vu sur cette photo)
    • 03
    • 03Le
    031 03Le2

    Enlever le fascia lata, qui prend le nom de fascia cribriformis au niveau du trigone fémoral, sans léser les rameaux vasculaires et nerveux. Récliner latéralement le muscle sartorius (latéralement) (1) et étudier les limites profondes du trigone fémoral :
    - Les muscles iliaque et muscle grand psoas (latéralement) (2)
    - Le muscle pectiné (médialement) (3)
    Identifier le contenu vasculo-nerveux du trigone fémoral :
    - médialement la gaine fémoral contenant l'artère fémorale (4) et la veine fémorale (5)
    - latéralement le nerf fémoral, volumineux, qui se divise juste distalement au ligament inguinal en ses branches dont le nerf saphène (6)
    Disséquer l'artère et la veine fémorales depuis leur extrémité proximale. Récliner médialement les vaisseaux fémoraux afin de disséquer l'artère profonde de la cuisse (ou fémorale profonde).

    Sectionner verticalement le fascia profond des muscles iliaque et grand psoas un peu médialement au bord médial du muscle sartorius.

    Soulever le lambeau médial de cette gaine. Observer le nerf fémoral et ses rapports.



    Récliner latéralement l'ensemble des vaisseaux et nerfs ainsi disséqués, afin de dégager le fond du trigone fémoral. Observer le muscle pectiné (en profondeur) (3).

    Pour aller plus loin

    Disséquer le nerf fémoral et ses principales branches en plaçant un objet en dessous afin de tendre ses rameaux (la dissection sera ainsi grandement facilitée).
    Identifier ses branches principales :

    - Les nerfs cutanés antérieurs de la cuisse
    - Le nerf cutané médial de la cuisse
    - Le nerf du muscle quadriceps
    - Le nerf saphène et le nerf saphène accessoire

    Clinique

    - On peut cathétériser l'artère et la veine fémorale.

    - Une hernie fémorale se développe à travers le canal fémoral à la partie antéro-médiale de la cuisse. Souvent acquise à l’âge mûr chez les femmes, elle est à risque d’étranglement en raison de la petite taille de son orifice.

    - La veine grande saphene est valvulée, un défaut à ce niveau induit une insuffisance veineuse.